Le design thinking

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Le Design Thinking est une méthode d’innovation et de résolution de problème inspirée de la façon de penser des designers. Depuis son invention dans les années 1980, elle a trouvé de nombreuses applications dans le monde de l’entreprise (et dans d’autres domaines), permettant de développer des produits et des services novateurs.

Mais c’est aussi un mode de pensée qui peut aider les web designers dans leur travail au quotidien. C’est pourquoi nous vous proposons de découvrir les rouages du Design Thinking.

Le Design Thinking est une démarche qui consiste à comprendre l’utilisateur d’un produit (comme un site web ou un logiciel), à formuler des hypothèses et à redéfinir les problèmes pour tenter d’identifier des stratégies et des solutions alternatives, qui n’apparaissent pas forcément comme des évidences au premier abord.

Les étapes du Design Thinking
Le Design Thinking n’est pas figé et il existe plusieurs variantes de cette méthode. C’est pourquoi les différentes étapes du processus ne sont pas toujours présentées de la même manière.

L’Institut de Design Hasso Plattner de Stanford, par exemple, propose un modèle constitué de 5 phases :

1- Se mettre à la place de l’utilisateur
2- Définir les besoins et les problèmes de l’utilisateur
3- Proposer des idées de solutions innovantes et tester différentes hypothèses
4- Mettre au point des prototypes de solutions
5- Tester les solutions

Mais d’autres méthodologies sont possibles, par exemple :

1- Comprendre le problème
2- Observer le comportement de l’utilisateur
3- Définir des hypothèses
4- Proposer des solutions
5- Créer des prototypes
6- Tester les solutions

Malgré ces quelques variantes, les grands principes restent les mêmes : il faut comprendre l’utilisateur et ses besoins, proposer des solutions nouvelles et tester l’efficacité de ces solutions. Cela a même amené certains spécialistes à résumer le Design Thinking en 3 étapes : inspiration, imagination et mise en œuvre.

Il est important de noter que ces différentes phases ne suivent pas forcément un ordre spécifique. Dans une démarche de Design Thinking, il est fréquent de revenir en arrière ou d’avancer en parallèle sur plusieurs phases. Par exemple, après avoir testé une solution qui s’est avérée non concluante, on reviendra à la phase de proposition d’idées et de prototypes.

Comprendre l’utilisateur

Le travail d’un designer commence par une compréhension très fine de l’utilisateur de son produit. Pour un site web, par exemple, il est indispensable de mettre en parallèle les objectifs du site (en matière de conversion, notamment) et les besoins, les problèmes ou les freins à l’achat que rencontre l’internaute.

Pour ce faire, il est nécessaire d’observer l’utilisateur pour analyser son comportement, mais aussi de se mettre à sa place pour mieux comprendre les obstacles auxquels il est confronté.

Proposer des solutions

En se basant sur ce qui a été appris précédemment, il est possible de proposer de nouvelles solutions. Dans le cadre d’une équipe, cette étape donne un rôle important au travail de groupe. La discussion, l’échange de points de vue et l’utilisation de méthodes créatives (brainstorming, par exemple) encouragent la génération de nouvelles idées.

Pour un problème donné, il est essentiel d’envisager plusieurs solutions plutôt que de se cantonner à une seule. Par exemple, plusieurs designs de site internet peuvent être envisagés pour résoudre une même problématique. À ce stade, on ne peut que supposer quelle sera la solution la plus performante.

C’est pourquoi il est intéressant de développer différents prototypes pour les comparer de manière plus approfondie. La création d’un “brouillon” peut aussi mener à une remise en question et à l’apparition d’idées supplémentaires.

Tester les solutions

Avant le lancement final, il est indispensable de tester le produit. Cette étape permet d’identifier d’éventuels défauts de conception (problèmes de navigation ou d’expérience utilisateur…) et d’obtenir des retours d’utilisateurs avant de le déployer à grande échelle.

Le feedback obtenu est précieux, puisqu’il permet de créer un nouveau prototype corrigeant les défauts constatés, mais aussi d’identifier de nouveaux besoins et problèmes qui n’étaient pas forcément connus auparavant.

Le Design Thinking est donc une façon de pensée cyclique, où chaque étape est influencée par les autres, et inversement. Cette méthode, conçue pour trouver de nouvelles idées et résoudre des problèmes, est un must pour tous les designers, qui ne devraient pas hésiter à l’implémenter dans leur travail au quotidien.

Source: BDW

There are no comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart
Call Now Button